071/30 06 30 rachel@rachelsobry.be

La capacité du dispositif vaccinal wallon à suivre l’accélération des livraisons de vaccins anti-Covid

27 Avr, 2021

Question Rachel Sobry à Christie Morreale, Ministre de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale, de l’Egalité des chances et des Droits des femmes: ” la capacité du dispositif vaccinal wallon à suivre l’accélération des livraisons de vaccins anti-Covid“.

Rachel Sobry (MR) Madame la Ministre, je vous promets de rester scrupuleusement dans le cadre de la question orale que je vous ai soumise. L’aspect communautaire qui pourrait être donné au déconfinement m’intéresse aussi, mais à moins d’être devin ou d’avoir des contacts très rapprochés avec M. Wouter Beke, on ne pouvait pas avoir connaissance de ces données au moment de rédiger ces questions orales. 

J’ai envie d’être positive pour cette question orale, puisque la task force fédérale Vaccination a annoncé une accélération des livraisons des vaccins, avec près de 270.000 vaccins livrés en Belgique pour la semaine dernière, près de 400.000 seront réceptionnés cette semaine. La semaine prochaine, ce nombre de livraisons doublera encore, puisque l’on parle d’atteindre plus de 800.000 doses de vaccins livrées dans notre pays. 

L’arrivée en grand nombre des doses Johnson & Johnson, couplée à la probable approbation du vaccin CureVac vont aussi contribuer à ce que cette accélération continue, pour atteindre un rythme bien plus important que le rythme actuel et précédent. Ces livraisons massives de vaccins sont réjouissantes, mais elles ne pourront être véritablement bénéfiques que si le dispositif vaccinal de la Wallonie peut s’adapter aussi à ce nouveau rythme toujours plus soutenu, que ce soit au niveau de la convocation des citoyens ou au niveau de l’organisation des centres de vaccination. Une adaptation sera nécessaire pour suivre cette cadence toujours plus importante. 

Les différents acteurs de la procédure de convocation à la vaccination sont-ils prêts à suivre ce rythme accru ? 

Les centres de vaccination, qu’ils soient majeurs, de proximité ou les antennes, sont-ils tous bien rodés, opérationnels et suffisamment équipés ? Le seront-ils le cas échéant ? Seront-ils bien en capacité de faire en sorte que les doses reçues sur le territoire soient administrées dès leur réception ? Des changements organisationnels – je pense, par exemple, aux heures d’ouverture des centres, mais pas seulement – auront lieu ou devront avoir lieu pour assumer cette accélération des livraisons.

Christie Morreale, Ministre de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale, de l’Egalité des chances et des Droits des femmes – Monsieur et Mesdames les Députés, je vous remercie toutes et tous pour vos questions et l’intérêt que vous continuez de porter à cet enjeu crucial de la vaccination dans cet exercice inédit, jamais arrivé jusqu’alors au cours du dernier siècle, où toute la population mondiale doit se faire vacciner en même temps, avec les mêmes produits. Cela demande une organisation incroyable avec, derrière, des milliers et des milliers de personnes mobilisées dans un intérêt qui nous dépasse tous. 

Des médecins, des pharmaciens, des personnes prêtent main-forte dans le secteur administratif, dans le nettoyage, dans tous ces secteurs. Ils font en sorte que cela soit un succès et que l’on sorte de cette période qui nous aura plongés dans la léthargie. 

Au moment où vous avez rédigé vos questions, vous parliez de 25 % de vaccination et vous avez dit : « Un quart des Wallons ont été vaccinés ». Aujourd’hui, on a passé le seuil des 30 %. En une semaine, on a augmenté de manière considérable. On savait que les trois premiers mois étaient destinés à la base aux professionnels de la santé, aux maisons de repos et maisons de repos et de soins, et puis que l’on allait avoir une augmentation du nombre de vaccins dans le deuxième trimestre. Cela s’est révélé être vrai. 

On était, en première ou deuxième semaine de vaccination, à 26 000 doses en Wallonie par semaine. On est, cette fois-ci, à 159 000 doses administrées cette semaine, soit plus de cinq fois plus qu’en début de campagne. Cette accélération devrait continuer à se poursuivre avec, comme vous l’avez dit, Monsieur Heyvaert, une montée en puissance, qui va même au- delà de ce que nous attendions, avec un pic, grâce aux négociations menées, notamment par l’Union européenne et la Belgique, pour faire en sorte que nous ayons, en Wallonie, pendant le mois de mai, jusqu’à 250.000 vaccins par semaine, principalement vers la fin du mois de mai, et, au mois de juin, des pics avec 400.000 vaccins par semaine à administrer aux Wallons et aux Wallonnes. 

Il est évident que cela demande encore une logistique et que l’on doit décupler les efforts, mais notre volonté est évidemment de les écouler et de faire en sorte que, en mobilisant les efforts du personnel et en pouvant s’asseoir sur l’expertise des 52 centres de vaccination de Wallonie, nous puissions les administrer sans délai. 

On est passé de 25% à 30% et l’on a aussi augmenté dans les taux de vaccination. On est, aujourd’hui, à égalité exacte avec la Flandre. La Wallonie et la Flandre avancent et administrent des vaccins au même rythme que la Région voisine. 

Au même rythme, cela veut dire que, en première dose, il y a, en Wallonie, 30 % de gens qui ont reçu leur première dose, contre 31 % en Flandre et, dans les personnes totalement vaccinées, nous avons, en Wallonie, vacciné 9 % de la population, contre 8 % en Flandre. 

Nous pouvons dire que les efforts fournis par chacune des Régions conduisent à des résultats concrets qui placent la Belgique dans le top 6 ou le top 7 des meilleurs pays européens. Encore, quand je dis top 6 ou top 7, je devrais décompter les pays qui ont passé, de manière bilatérale, des contrats en brisant quelque part l’accord de l’Union européenne, sans quoi, nous serions dans le top 5 de la vaccination au niveau européen, avec un délai, entre le moment où les doses arrivent en Belgique et le moment où elles sont administrées.

L’État fédéral avec autour des ministres de la Santé constituent une équipe qui fonctionne globalement très bien. Nous travaillons ensemble et nous nous serrons les coudes. Ces résultats entre le Fédéral et les entités fédérées donnent de bons résultats. Je voudrais remercier toutes les équipes qui y contribuent. Je pense notamment au Commissariat général fédéral, mais aussi à la délégation générale derrière Yvon Englert, et aussi à l’AViQ, qui mobilise des forces pour faire en sorte que cette stratégie de vaccination continue d’engranger des résultats et fasse en sorte que nous passions, dans les prochaines semaines, dans un basculement qui nous permette de reprendre petit à petit pied avec la liberté et avec la normalité à laquelle nous aspirons tant. 

 

Derniers articles

Rejoins mon équipe !

Rejoins mon équipe !

📢 𝐒𝐓𝐀𝐆𝐄 𝐀𝐋𝐄𝐑𝐓𝐄 📢 Tu es étudiant et à la recherche d’un stage en lien avec la politique ? Alors ceci va t’intéresser : Députée wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, j’accueille chaque année un/une stagiaire au sein de mon équipe. Cette année, pourquoi pas...

Dépistage du cancer : pas trop mal mais pourrait mieux faire

Dépistage du cancer : pas trop mal mais pourrait mieux faire

Dépistage du cancer : pas trop mal, mais pourrait mieux faire Une vie sauvée toutes les 90 minutes: c'est ce message positif que la Fondation contre le cancer (FCC) a voulu communiquer avant tout à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, qui a été célébrée...